HUMEUR...

C'est pas inéluctable

Ben tiens !

"Je n'ai pas triché mais j’ai interprété une disposition différemment de l'administration fiscale." Je n’ai qu’à essayer de dire ça à mon inspecteur des impôts en cas "d’erreur" sur ma déclaration fiscale. Sûr que Juppé viendrait  à mon secours.

Manquent pas d’air tous ces puissants.

Le Cahuzac, ministre en charge de courir après les tricheurs et les exilés fiscaux, planque lui-même son pognon dans un paradis fiscal en mentant comme un arracheur de dents à la représentation nationale.
Le Thévenoud qui nous fait une allergie à la paperasserie administrative (là aussi, je n’ai qu’à me pointer devant mon inspecteur des impôts avec un certificat médical !)
Et maintenant le Gilles Carez qui fait dans la "mauvaise interprétation" des dispositions fiscales…

Et moi, pauvre pomme, je devrais gober sereinement toutes ces erreurs, ces "égarements", que c’est pas leur faute, les pôvres, qu’ils sont tellement pris par leur souci de nous inventer le bonheur qu’ils peuvent pas penser à tout !
Selon que vous serez puissant ou misérable vous aurez le regard indulgent de vos pairs ou vous prendrez 2 mois fermes histoire de vous apprendre à rester dans les clous…

Une soixantaine d'élus en "délicatesse" avec le fisc nous apprend le Canard Enchaîné. Ouais, et le reste…

Le statut d'élu permet des "passe-droit" qui motivent plus les dits élus que le mandat que leur ont confié les électeurs. Bon, je n'irai pas jusqu'au "tous pourris". Il doit bien rester quelques militants qui croient en leur mission ou quelques naïfs qui servent de faire valoir aux plus malins.
En attendant ces belles personnes prétendent faire la morale à ces fainéants de chômeurs qui se vautrent dans leurs allocations et elles font œuvre de pédagogie télévisuelle pour expliquer à leurs semblables sujets de se serrer la ceinture pour accéder, plus tard (?), à des jours meilleurs.

Il est grand temps de changer la donne et de redistribuer les cartes à l'ensemble de la population qui se doit de prendre elle-même les orientations qui la concerne avec, en point de mire, l'intérêt général et la protection de l'éco système garant de notre survie à tous, nous autres ÊTRES HUMAINS. Je ne me fais pas d'illusion. On va encore découvrir et mettre sur la place publique ici et là des scandales (?) mettant à jour les injustices flagrantes que génèrent le système capitaliste et ceux qui le font vivre. On va en parler des années encore sans doute, sans que rien ne change. Le relais médiatique saura arrondir les angles et raconter de belles histoires à faire pleurer les pauvres dans les chaumières. Mais un jour…

Un jour, ça pétera… Ça pétera dans le sang pour le plus grand bonheur de ceux qui sont à l'origine de tous nos maux et qui verront, là, l'opportunité de "remettre le couvert" après LE grand nettoyage. Aussi, pour éviter l'éternelle répétition de l'Histoire, il est grand temps que les partis politiques, les hommes et les femmes de gauche se retrouvent pour préparer "le grand chambardement" de la manière la plus efficace et la plus intelligente possible.
Le mouvement pour une 6ème république inspiré par le Parti de Gauche avec l'élection d'une assemblée constituante composée d'élus n'appartenant pas forcément au "sérail" me semble une approche intéressante. Aider les citoyens à retrouver le goût et l'envie de réfléchir et de penser par eux-mêmes leur destin est autrement plus exaltant que de les voir mettre dans l'urne un bulletin FN pour une vraie-fausse Jeanne d'Arc qui viendrait, comme par magie, concrétiser les vraies-fausses promesses que leur ont fourguées les partis institutionnels jusqu'à présent.

Alors? On y va vers la 6ème?


Posté par Sitting Bull à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Généreux Jacques!

À diffuser largement autour de vous!



Jacques Généreux (Parti de gauche) : « Il faut...
par Mediapart


 

Posté par Sitting Bull à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

In memoriam

platiau

Bon, j'ai pas encore entendu Manuel Valls annoncer des obsèques nationales pour Christophe de Margerie. Mais ça ne saurait tarder.

Ça dégoulinait de partout les hommages au président de Total. Les propos sirupeux ont encombré les ondes et les pages médiatiques, la plupart du temps accompagnés par des "c'était un ami intime" de la plupart de nos politiques, de droite comme de gauche socialistes. Un grand patron, un grand Français et un grand ami comme le résume Marianne.

Et, sur ces couronnes de fleurs, voilà-t-y pas que cette grande gueule de Gérard Filoche vient nous rappeler le côté "suceur de sang" de big moustaches. Un peu de décence mister Filoche! Ne venez pas casser l'icône vivante (euh... plus maintenant) du capitalisme triomphant si cher au nouveau parti socialiste, lequel, effectivement, ferait bien de changer de nom. Je propose "Parti Républicain", ça nous ramènerait au bon souvenir des années Giscard, Reagan et Thatcher.

Un type qui meurt (avec trois autres personnes tout de même!) dans un accident aussi bête que ce qui est arrivé sur l'aéroport de Moscou n'a pas de chance. C'est le moins qu'on puisse dire. Il se trouve que le type en question est le big boss de Total, représentant en pétrole connu dans le monde entier. Que des personnalités fassent part de leur émotion et adressent leur soutien à la famille et aux amis du défunt, c'est dans l'ordre des choses. En faire tout le patacaisse qu'on subit depuis ce jour fatal est une autre histoire. La mort de l'homme ne doit pas effacer ce qu'était le "capitaine d'industrie" et encore moins dédouaner l'entreprise Total. Il semblerait tout de même que certains éditorialistes cherchent à faire l'apologie de Total via les éloges posthumes de son dirigeant.

Dénoncer le prédateur Total représenté jusqu'au 20 octobre par Christophe de Margerie c'est faire oeuvre de salubrité publique. Faudrait pas camoufler les ravages sociaux et environnementaux de Total derrière les louanges adressées à son défunt PDG et semées à tout vent sur le territoire national.

Total soutient des régimes autoritaires au Congo ou en Birmanie pour avoir accès à l'or noir et au gaz de leur sous-sol. Total a sa part de responsabilité dans les catastophes engendrées en mer et sur nos plages. Le traumatisme de l'Erika est encore bien présent dans la mémoire collective.
Catastrophes inévitables lorsqu'on transporte des milliers de tonnes de pétrole dans des rafiots "rouillés battant pavillons de complaisance, composés d'équipages dont les marins asservis viennent de pays surexploités" (Eva Joly).
Total effectue un lobbying puissant et dépense des sommes considérables pour aller chercher les dernières gouttes de pétrole et de gaz dans les sables bitumineux et les couches de schiste sans se préoccuper des dégâts environnementaux et sanitaires provoqués par ces techniques dévastatrices.
Total est "poursuivi pour complicité d'abus de biens sociaux, corruption d'agents publics étrangers en Irak, en Iran ou au Cameroun. La première entreprise de France est devenue une arme de corruption massive"
Total pille les matières premières des États du Sud, pollue le sol africain (Djibouti, Niger...) dans le seul but d'augmenter ses profits.
Total...

De Margerie est mort. Paix à son âme. Condoléances à sa famille et à ses amis.
Total, loin d'être une entreprise moribonde, trouvera en son sein son nouveau représentant qui repartira au charbon dans les pas de de Margerie, sans état d'âme...


Posté par Sitting Bull à 08:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Mal à la tête...

Bon. Vous avez dû le remarquer, les billets d'Humeur se font rares en ce moment. OK, pendant ces mois d'été j'étais plus souvent à arpenter les Pyrénées ou sur mon vélo, mais depuis la rentrée, je peux pas dire que j'ai forcé question productivité! Je relativise, vous n'êtes pas si nombreux à consulter les pages de ce blog!

Il faut dire que l'actualité à flux tendu désoriente sérieusement mon GPS cérébral. Je ne mets pas en cause les seuls médias, bien que ces derniers (je parle des médias dits "grand public") font danser les mots et propos de nos hommes et femmes politiques selon leur bon plaisir et jamais pour aller à l'essentiel des dits propos. La "petite phrase", le "bon mot" s'affichent rapidement à la Une des publications écrites, des éditos radio ou télé pour permettre aux spécialistes et chroniqueurs de tout poil de pérorer et s'écouter tout à loisir distiller des analyses creuses, voire "people", n'apportant rien aux lecteurs et auditeurs.
Les responsables politiques prêtent le flanc aux "ragots" médiatiques. Notamment les hommes et les femmes du gouvernement actuel avec, à leur tête, le chef de l'État lui-même. Depuis l'élection présidentielle il ne se passe pas un jour sans que l'un(e) ou l'autre ne se contredise ou contredise les propos tenus par un(e) autre ministre. Quant aux échos que ce foutoir provoque du côté de ceux qui n'en perdent pas une pour mettre à mal l'actuel gouvernement, c'est pas mieux... À droite ils se bousculent pour devenir calife à la place du calife et proposent au peuple des remèdes encore pire  que ceux de Hollande, Valls et Macron réunis avec, en guest star, le Sarko qui tente de renaître de ses cendres.
À gauche, (je rappelle ici que je ne considère plus depuis longtemps que le PS est une formation de gauche!), le Front du même nom ne me fait plus rêver comme il a pu le faire lorsque JL Mélenchon et MG Buffet ont insufflé l'idée d'un regroupement des gauches radicales sur des thèmes communs.
D'où un petit coup de mou qui s'est emparé de mon pauvre bulbe, bien encombré de toutes ces données, qui a du mal à jouer son rôle de shaker pour en tirer la substantifique moëlle.

Je viens de lire "L'ère du peuple" de JL Mélenchon. comme quoi je ne suis pas tout à fait éteint! Une fois de plus cet homme dont j'envie la rapidité et la justesse de sa réflexion a le talent de m'expliquer clairement les méfaits du jeu (étendu à l'Europe et à la planète) des politiques menées par le libéralisme (de droite ou de gauche). Je vous conseille vivement de le lire. 
Dans la foulée JL Mélenchon a lancé un mouvement pour la 6ème République. Serait-ce l'évènement qui pourrait m'aider à y voir plus clair?
Ce mouvement qui n'est pas un parti politique (initié toutefois par le Parti de Gauche) pourrait apporter aux citoyens autre chose que l'image déplorable de ces partis qui les éloigne de plus en plus des urnes. Un mouvement "fédérateur" des déçus de la politique dès lors qu'on leur permet et qu'on les aide à "prendre le pouvoir sur leur condition de vie"? Pourquoi pas?

Après les dernières élections, JL Mélenchon déplorait un "manque de lisibilité" du Front de Gauche. Ne serait-il pas temps alors, pour le Pari de Gauche, de rompre une bonne fois avec le PC toujours à la traîne du PS? Les gens ne sont pas idiots. Les accords électoraux entre le PC et le PS vouent aux gémonies le FdG au même titre que les partis institutionnels. 
D'autre part, il me semble que ce mouvement affirme sa volonté de mettre fin au capitalisme et de ses composantes, le productivisme et la croissance à tout crin dont on sait qu'ils nous mènent à une catastrophe écologique et économique. Et, dans cette optique, osons évoquer une sortie de l'Europe, cette Europe des capitalistes justement! Comment envisager une rupture avec le capitalisme tout en respectant des règles européennes qui sont faites par lui et pour lui?

Alors oui, le mouvement pour la 6ème République est à même de rendre l'espoir pour une société dont "l'intérêt général humain" sera la ligne d'horizon de ceux qui en seront les acteurs.

À lire, un article d'Aurélien Barnier paru dans "Le Grand Soir": Tourner la page du Front de Gauche


 

Posté par Sitting Bull à 12:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Ils osent tout

«L’assurance-chômage est en déficit de 4 milliards d’euros; quel responsable politique peut s’en satisfaire? Il y a eu une réforme, elle est insuffisante. On ne pourra pas en rester là. C’est aux partenaires sociaux* qu’il appartient de faire avancer les choses»

* lire: c'est au MEDEF qu'il appartient...

Voilà le genre de conneries qu'est capable de débiter un petit con en costard-cravate ressemblant comme deux gouttes d'eau aux Geoffroy Didier-Guillaume Peltier du camp d'en face. À l'heure du petit déje, c'est fait pour avaler de travers le café au lait-tartines de beurre salé-confiture de pêche, une telle annonce!

De quoi je me mêle Macron?
T'aurais pas mieux  faire en mettant toute ton énergie à récupérer les 60 à 80 milliards d'euros que coûte chaque année la fraude fiscale plutôt que d'opter pour la solution de facilité qui consiste à faire payer ceux qui ne peuvent pas planquer leur pognon aux Bahamas? 

"Le Club des entrepreneurs a salué les déclarations du ministre de l’Economie, estimant qu’il abordait la question "de manière courageuse" (Libé). Tu parles d'un courage! Couper le robinet des allocs chômage à ceux qui sont en droit de les percevoir pour survivre! Y'a pas à dire, les gazettes de nos zélites vont te mettre sur le même pied qu'un Vercingétorix ou qu'un Roland de Ronceveaux!

Faut dire que ces salopards "d'entrepreneurs" du Cacarante se planquent déjà derrière leur héraut des temps modernes, le dénommé Pierre Gattaz. On peut en déduire que la République ne manque pas de héros tous prêts à sacrifier les pauvres sur l'autel du profit. Avec Manu-Jeanne Hachette à leur tête!

Que représentent 4 milliards par rapport à 80? 20 fois moins! Et là dedans on pourrait y fourguer le déficit de la Sécu (13 milliards en 2014). Et bosser sur la conception et la création d'un revenu de base, parce que, mon petit Macron, y'a que les faux-culs comme toi pour laisser entrevoir à leurs compatriotes (sujets?) le retour du plein emploi prometteur de salaire (aumône?) leur permettant de vivre pleinement leur chienne de vie...

Je suis assez désespéré de lire, au bas de l'article de Libé, les commentaires de citoyens qui s'étripent alors que leur intérêt commun est de s'unir... T'as raison Macron, tes communicants ont foutu suffisamment la merde dans les esprit pour que tu puisses tout oser...


 

Posté par Sitting Bull à 15:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

La bande à Laurent la fronde


thierry-la-fronde-serietv-2327Le retour du roi Jean en France : Thierry et sa troupe quittent alors la Sologne pour se mettre à son service et devenir " les hors-la-loi du roi ".

Un pâlichon remake de la série télé des années 60...Le roi Jean a les traits de Manuel Valls. Laurent Baumel et sa bande feront allégeance ce mardi à l'assemblée nationale. Barbara Romagnan espère que "nous serons plus nombreux pour obtenir un infléchissement réel des politiques." C'est beau l'espoir...

Alors? Qu'est-ce qui retient les frondeurs de voter "contre"?

Le roi Manuel a prévenu: "Soit vous votez la confiance à l'Assemblée nationale la semaine prochaine, soit vous donnez les clés du pays à Marine Le Pen". Ah! l'épouvantail FN! Ça vieillit bien et ça arrange tellement de monde.
Nos révolutionnaires PS pensent-ils réellement que Pépère dissoudrait l'assemblée si son gouvernement était mis en minorité? Sont-ils à ce point incapables d'envisager qu'il serait amené à nommer un autre premier ministre issu de son opposition de gauche?

Pour ma part et au vu des derniers avatars de l'actualité politique je suis persuadé que "les hors la loi du président" ont tout bêtement la trouille de perdre leur siège boulot. Et tous les effets médiatiques auxquels ils s'adonnent à travers journaux et télés ne sont que ce qu'ils sont... des effets médiatiques!
JL Mélenchon a raison de dire qu'il n'y a rien à attendre d'une vraie-fausse gauche du PS. De la même manière qu'il n'y a rien à attendre du PC tout occupé qu'il est à élaborer des alliances stratégiques pour maintenir en place les élus qu'il lui reste, y compris certain sénateur que je ne citerai pas. Le casse-croûte à la fête de l'Huma était destiné aux photographes de Paris Match, très au fait des potins politiques en ce moment.

Arnaud Leroy: " Je ne me retrouve pas dans les propos de Marie-Noëlle Lienemann, confortablement installée dans son siège de sénatrice. Ou de Jérôme Guedj qui n'est plus député..." La messe est dite.

Allez! On se retrouve mardi au Palais Bourbon. Il y a une séance de Grand Guignol.


Posté par Sitting Bull à 07:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Un de plus!


" J'ai une question toute simple à lui poser
(à Jérôme Cahuzac) : pourquoi a-t-il menti à la représentation nationale ?
Pourquoi il s'est menti à lui-même ? "
" C'est une véritable trahison. " (affaire Cahuzac)
En octobre dernier
, il lançait encore à propos des demandes de régularisation des fraudeurs : " Faites repentance fiscale parce que le compte à rebours va s'enclencher. "
" Chaque citoyen français doit contribuer au financement du modèle social "
" La lutte déterminée contre la fraude et l'optimisation fiscale ne doit pas concerner seulement les personnes physiques mais elle doit également s'appliquer aux grandes entreprises. C'est une véritable rupture avec la politique de la droite qui avait fait de l'amnistie fiscale un de ses sujets favoris "

Propos vertueux qui ne souffrent aucun pardon de la part du vice-président de la commission parlementaire chargée de "l'affaire Cahuzac".

stop-love-y-en-a-marre-131110600274Ouais mais c'était avant... avant que le même guignol ne chute 9 jours seulement après avoir été nommé secrétaire d'État au commerce extérieur par le duo de choc à la tête de l'État. Et pour quelle raison lui a-t-on demandé délicatement de démissionner? Tout bêtement parce que le gaillard en question a un un problème de « conformité avec les impôts ». Comme c'est joliment dit...

M. Thévenoud n’aurait ni déclaré ni payé ses impôts depuis plusieurs années, et qu'une procédure de taxation d’office aurait été engagée à son encontre par les services fiscaux, pour prélever à la source une part de ses revenus faute de réponse à de multiples relances et mises en demeure. (Médiapart)

Sont pas bien malins nos têtes pensantes... se faire avoir comme des bleus en nommant un type qui a "omis", "par négligence", de déclarer et payer ses impôts! Tu crois qu'ils auraient pas pu s'en rendre compte avant d'aller le chercher, le type?
Dommage, il n'aura pas eu l'occasion de dire la vérité "droit dans les yeux" des parlementaires ou du président de la République comme l'a si bien fait son illustre prédécesseur J.C. On a perdu une occasion de se pisser dans le froc ou bien de sortir les fourches... encore que les fourches, hein...

Sacré coup de pouce pour les sbires de la Marine. Merci qui?

Bon, les Français, faudrait peut-être sortir de la torpeur estivale et constater une bonne fois pour toutes qu'il y a quelque chose de pourri chez nos représentants dès lors qu'ils atteignent des fonctions qui leur font tourner la tête. À gauche Au PS comme à droite. Je me suis permis de rayer "à gauche" parce que, figurez-vous, la gauche existe encore et ça me fout en rogne d'entendre les médias assimiler, encore, PS et la gauche.
C'est pas la mère Le Pen qui nous sortira de la mouise. Elle et ses sbires ne rêvent que d'une chose, être calife à la place du calife pour se goberger à qui mieux mieux... Y'a qu'à voir ce qu'il se passe dans les municipalités nouvellement élues FN. Perdent pas de temps pour se ruer sur le gâteaux les frontistes nationaux!

Non les Français, pas de conneries à c't'heure! C'est pas d'un sauveur suprême qu'il faut attendre quelque chose. C'est de nous-mêmes!
Nous-mêmes qui devons élire nos représentants au parlement à même de répondre de leurs actes à tout moment et, si nécessaire, soumis à référendum révocatoire à la demande de leurs propres électeurs. Nous-mêmes qui devons redonner du sens au mot "démocratie" qui est devenu l'alibi trop facile de décideurs qui font du bruit avec la bouche, tout alignés qu'ils sont sur les pouvoirs de l'argent.
Il est grand temps de donner un grand " coup de pied dans la fourmilière pétaudière " comme nous le suggère Jean-Luc Mélenchon*. Inspirons-nous des travaux du Parti de Gauche, du Front de Gauche et de bien d'autres organisations qui planchent depuis des années sur la mise en place d'une 6ème république, seule voie possible et non violente pour mettre un terme à cette monarchie républicaine qui se résume en un souverain et ses godillots au mépris des hommes et des femmes qui les ont portés là où ils sont.

Pour une 6ème république

___________________

*
JL Mélenchon est l'invité de C Politique sur France 5 dimanche 7 septembre à 18h. Nul doute qu'il apportera des réflexions pertinentes sur l'actualité politique...


 

Posté par Sitting Bull à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un optimisme à tout crin!

symbole-optimisteBon, on va essayer de s'y remettre!

La période estivale a été riche en activités diverses et variées, toutes hors du champ politique et, ma foi, quel bonheur d'oublier quelque temps les anomalies du monde dans lequel nous nous débattons...

Mais voilà, l'info étant devenue "la com", sitôt revenu à proximité de la réalité, on échappe difficilement aux tombereaux de "nouvelles" déversées chaque seconde par les médias en délire.

Alors, par quoi commencer?
Sûrement pas par le reniement de Hollande et de certains socialistes aux idées du même nom parce que si d'aucuns doutent encore, ce sont des cas désespérés et je ne connais aucune médication qui pourrait les délivrer de leur malédiction.
Mais ça, c'était avant...
Depuis, les évènements se sont accumulés: Valls et son caca nerveux, démission du gouvernement pour remettre les mêmes en selle sauf trois, Montebourg le vrai faux rebelle, l'affront de gauche d'été du PS et ses psychodrames de cour de récréation, le Front de Gauche qui cherche la porte d'entrée à gauche, les minauderies de Juppé, les mièvres déclarations adaptées de l'opposition de droite aux soubressauts de la majorité de gauche, Le jeune Macron sorti du chapeau, les 35 heures remises en cause, les chômeurs fliqués, l'éprouvant mystère du "j'y vais-t-y, j'y vais-t-y pas" du camarade Sarko, les coucheries de Pierre Gattaz dans le lit des "socialistes strausskahniens",  j'en passe et des meilleures...

Quel bordel, pas vrai? comme le dit le vieil adage populaire, "une vache n'y reconnaîtrait pas son veau!" Plutôt que d'en de faire l'inventaire, j'aurais plutôt envie de mettre tout ça dans un shacker, de secouer fortement, et de voir ce qui peut bien sortir d'un tel foutoir national. Quand je pense que les charlots qui nous gouvernent, les "spécialistes" en économie et les médias serviles ne jurent que par le retour de la kroissance pour mettre un terme à tout ça, l'envie de gerber ne me quitte plus... De quoi inciter un gaillard comme moi à repartir dans la montagne, dernier refuge (au-delà de 2500m!) au milieu des isards et des marmotes où on peu respirer à pleins poumons loin du bruit et de la fureur d'en bas. Pour combien de temps encore?

Je n'ai pas l'intention de commenter les vicissitudes de la vie politique et sociale actuelle. D'autres beaux parleurs, d'autres langues de bois, d'autres "entre soi" le font beaucoup mieux que moi. Avec des arrangements de la réalité, certes... mais les grands enfants que sont en passe de devenir les citoyens sont prêts à gober les discours dénués de sens que les messieurs-dames évoqués ci-dessus leur déversent chaque jour minute seconde au gré de leurs intérêts personnels ou des intérêts de leur caste.

Et je mets volontairement de côté tout ce qui concerne l'international, notamment l'État islamique, Gaza, l'Ukraine, ebola, Sanford, les petites mimines asiatiques, les princes des émirats etc... Y'a plus de place dans le shaker!

Tout ce joli bordel me confirme ce que je sais depuis toujours: ce sont bien les forces du mal qui tiennent la corde. Il en sera toujours ainsi jusqu'à la fin de notre civilisation, jusqu'à l'extinction de l'espèce humaine. C'est logique: un gentil qui se pose des questions n'a aucune chance face à un méchant sans état d'âme.


 

Posté par Sitting Bull à 08:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Changer d'air...

L'Ukraine, la Palestine, les fous furieux sanguinaires en Irak, les frasques de nos hommes politiques... trop c'est trop!

Mes chères Pyrénées m'offrent réguièrement de quoi renouer avec la vérité de notre planète Terre.

Je vous invite à partager ma dernière balade en compagnie de mon camarade Jean-Luc.

IMG_6043-jlg

De Gavarnie à Etsaut

 


 

Posté par Sitting Bull à 19:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Séjour en Berry


Le talent de Claudine ayant "tapé dans l'oeil" du président du Club Français de la Poule Noire du Berry, Francis Lasne, ce dernier l'a invitée, en compagnie de Sitting Bull, à venir exposer quelques aquarelles à l'occasion du 10ème anniversaire du club lors d'une fête organisée à Saint Août dans l'Indre.

mrgBerry noires (1) cd
L'aquarelle à l'origine de notre visite dans l'Indre

Et c'est avec grand plaisir que nous sommes "montés" ce 12 juillet pour quelques jours dans l'Indre, du côté de La Châtre.

Sans titre-Fusion-01
À côté de La Châtre, Saint Chartier, un nom magique aux oreilles de la toujours présidente du "Rondèu de Castelnau". Depuis 1976 le festival de Saint Chartier "Rencontres des luthiers et maîtres-sonneurs" a fait lever la jambe à nombre de "danseurs trad". La vielle à roue et la cornemuse ont repris goût à la vie dans le cadre de ces rencontres annuelles au château. En 2008, le nouveau propriétaire du château ne renouvelant pas le bail, le festival déménage tout près, au château d'Ars. Bel espace, manque juste, peut-être, le village. Le 6 janvier 2014, le tribunal de Châteauroux met fin aux activités du festival...

Pourtant, lors de notre installation au camping de Montgivray, un dépliant attire notre attention: "Le Son Continu" (sa page Facebook ICI), rassemblement des instruments et musiques populaires au... Château d'Ars! Saint Chartier renaîtrait-il de ses cendres? Nous allons voir ça de plus près le soir même.

IMG_1060
L'esprit du Rondèu en Berry!

IMG_1072
Des dizaines d'exposants

Et de la musique!

_______________________

Pour l'heure, nous sommes attendus à Saint Août où a lieu la fête du 10ème anniversaire du club de la poule noire du Berry.

Je vous invite à nous suivre ICI.


 

Posté par Sitting Bull à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »