... vive le vent d'hiver qui s'en va sifflant soufflant dans les grands sapins verts...

Bonhomme de neige Fillon nous refroidit sévère avec ses mesures à ne pas laisser un SDF dehors. Ses mesures! Comme s'il lui était possible de prendre des initiatives à ce père fouettard-la-rigueur! Je veux parler des mesures que ses bons maîtres lui ont dit de communiquer au populo avec cet air contrit de celui qui compatit à la douleur de ceux qu'il enfonce lui-même un peu plus dans la misère. C'est que, pour souffrir avec nous, il n'hésite pas à geler son salaire le gaillard! Ainsi que son président de Nicolas et que ses copin(e)s ministres. C'est-y pas faire preuve d'empathie ça? Sûr que ça va réduire leur pouvoir d'achat!

Je ne vous fais pas le coup de vous énumérer les mesures annoncées qui figurent pleine page dans votre gazette préférée.

La France est devenue l'esclave soumise des marchés financiers. Fais-moi mal chante-t-elle à sa brutasse de marché! Fais-moi mal... Ouais, sauf que si c'est la France qui réclame les coups, ce sont les Français modestes qui morflent! Ils représentent tout de même près de 80% de la population! Pas rien non?
Toutes ces "belles personnes" dont le revenu mensuel se situe dans des zones qu'un smicard n'est pas en mesure de visualiser se foutent pas mal de payer un peu plus de TVA, de payer un peu plus ses frais médicaux ou de constater le cruel manque d'enseignants à l'éducation nationale. Leurs finances leur permettront de faire face à ces "désagréments".

Ce qui compte avant tout pour cette engeance du diable, c'est la préservation du "triple A"dont personne n'avait entendu parler il y a seulement 2 ans et qui, depuis qu'il est apparu médiatiquement, est agité comme LA menace d'apocalypse pour les Français qui ne se soumettraient pas à la main invisible du marché. La messe est dite et redite et reredite à l'envie par les vociférations des Pécresse, Barouin, Morano, Coppé et cons-sorts... La peur est notre ennemie!

"Si Nicolas Sarkozy perd le triple A, il est mort. La philosophie de ce plan est simplissime et correspond à ce que souhaitent le FMI et les agences de notation." ("Le Monde" rapportant les propos d'un conseiller de l'Élysée). Faut vous faire un dessin?

On est loin de "L'humain d'abord" prôné par le Front de Gauche! L'humain, pour ces gens là, ce n'est jamais que de la spéculation sur deux jambes. L'humain, ça braille, ça gémit, c'est jamais content, ça pleure sur son sort, ça emmerde les aristos du marché qui se situent au niveau des dieux, demi-dieux minimum!
Faudrait quand même leur montrer à ces intouchables que l'humain ça se révolte, ça ne se laisse pas faire et que ça peut prétendre changer l'ordre établi!

Ça monte... ça monte...

Vive le temps, vive le temps, vive le temps d'hiver, boules de neige et jour de l'an et bonne année grand-mère...