Belle prestation de Mélenchon chez Pujadas hier soir. Nul doute que ses propos entendus dans le cadre des "écoutes collectives" du Front de Gauche auront suscité débats et réflexions sur le vif.
J'ai particulièrement apprécié sa pugnacité à développer le programme économique du Front de Gauche face à l'économiste libéral François Lenglet. N'oublions surtout pas que le Front de Gauche est le seul à refuser toute sortie de la crise par l'austérité de droite ou la rigueur sociale-démocrate. Ce qui n'est quand même pas rien! Et les économistes qui condamnent le système libéral sont aussi respectables que François Lenglet et ses semblables qui jouent aux chaises musicales sur tous les plateaux de télé.
Pour prendre connaissance du programme du Front de Gauche "L'Humain d'abord",
je vous renvoie sur ce site où vous pourrez le consulter en ligne.

Appréciée aussi sa démonstration sur l'absurdité de la "chasse" aux travailleurs sans papiers ouverte par Claude Guéant et préconisée par la fille Le Pen. On touche du doigt toute l'humanité des hommes et des femmes qui composent le Front de Gauche.
Comment peut-on laisser croire que les "sans papiers" sont chez nous pour leur  seul plaisir alors qu'ils risquent chaque jour leur vie sur des barcasses de fortune croyant trouver en Europe meilleure situation que leur misérable statut d'origine?
Comment peut-on laisser ces gens, après qu'ils aient été victimes de passeurs mafieux, être exploités à outrance par des patrons sans scrupules dès qu'ils posent le pied sur notre sol?
Alors oui, mieux vaut la compréhension et l'amour en attendant des jours meilleurs leur permettant de rentrer chez eux dignement.


Rendre des comptes aux "Belles personnes"


Austérité de droite, rigueur sociale démocrate


Sans papiers, sans avenir...


Un patron atypique

Monsieur Jean-Louis Beffa ex-PDG de Saint-Gobain est un débatteur qui rehausse sensiblement le niveau des grands patrons français cachés derrière leurs chiffres et leur sacro sainte productivité sans pensée aucune pour les êtres humains qui en sont à l'origine.
Qu'est-ce que ça veut dire l'Allemagne avec 6% de chômage si une majorité de travailleurs se retrouve sous le seuil de pauvreté, avec des temps partiels non choisis et sans la garantie d'un salaire minimum? La sociale démocratie allemande, Shroeder en tête, a fait voler en éclat les acquis des luttes conquis par les travailleurs allemands. Après l'agenda 2010 de l'autre côté du Rhin, l'agenda 2012 de ce côté-ci? Il n'en est pas question!
Prenons le pouvoir!
Votons massivement Front de Gauche en avril prochain!

N.B.: aucune allusion de la prestation de Jean-Luc Mélenchon sur France Inter ce vendredi matin. Pas grand chose à se mettre sous la dent dans la presse quotidienne... François Hollande est l'invité de "Des paroles et des actes" jeudi en 15... qui prend le pari pour savoir s'il occupera l'espace médiatique le lendemain matin?

En attendant, aujourd'hui, les seuls à ne pas être au courant de la "poussée" de la fille Le Pen sont morts...

L'émission dans son intégralité ICI