Couverture bulletin novembre 2009

Le dernier "campanè" de Castelnau tire sa révérence.

Marie-Cécile, Caroline, Dame Marie et Outtierte sonneront bien tristement le départ de Georges vers des pays inconnus...

Bulletin Municipal de Castenau Barbarens novembre 2009:

Bien installées dans leur reposoir de la tour du XIIIème, Marie-Cécile, Caroline, Dame Marie et Outtierte sont les meilleures copines de Georges depuis près d'1/4 de siècle sans qu’Alice, son épouse, n'en soit contrariée pour autant !
D’ailleurs c'est elle, Alice, qui les lui a présentées, à Georges, ces 4 gamines âgées de 118 ans !
Après monsieur DUFFORT, c'est à elle qu'échoit la lourde responsabilité de les faire s'exprimer tous les midis de chaque jour, à chaque office, aux mariages, baptêmes, obsèques. Alice et Georges savent tirer du bronze dont elles sont faites les sons familiers aux oreilles des Castelnausiens.
C'est bien des cloches dont il s’agit ici. Elles en ont connu des générations de "campanès " entre les "officiels" engagés par la commune et les bénévoles. Citons, entre autres, la participation des familles 6UERLIN, MONFERRAN et BIFFI.
Sonneries "à la volée" nécessitant 4 personnes pour fêter un mariage ; annonces, plus sobres, des chers disparus, tous les "campanès" ont
perpétué la tradition des carillonneurs.
Sachez qu'au décès d'une personne, la veille des obsèques, midi et soir, 3 coups répétés 9 fois accompagnés du glas annoncent la disparition
d'un homme...les dames, elles, n'ont droit qu’à 2 sonneries seulement...même ici la parité n'est pas de mise ! L'opération se répète 1h avant les obsèques, à l’arrivée du corps à l'église et à sa sortie.
Aux mariages,la sonnerie, plus joyeuse, est effectuée "à la volée" et nos cloches, activées par 4 paires de mains, s'en donnent à cœur joie !
Les communions et les baptêmes n’ayant plus lieu à l'église de Castelnau, nos 4 vieilles Dames vivent un drame social et se retrouvent....au chômage technique !
A noter que leur départ vers Rome le jeudi de Pâques laisse le village orphelin jusqu'à leur retour pour l'office pascal. Réservées aux choses de la religion catholique, elles n'honorent pas le mariage civil...Des faits antérieurs, sujets à polémiques, ont amené Alice et Georges à décliner toute demande en ce sens pour éviter "les cloches de la discorde" !
À la question de savoir si la tradition se perpétuera après eux, Alice et Georges ont bien peur d'être les derniers "campanès".

IMGP2961
Adishatz Georges, passe le bonjour aux deux Maurice et à tous les autres...