Vu hier soir la dernière production de "Premières Lignes", présentée par Lise Lucet "Cash Investigation", une émission qui nous entraîne dans le "monde merveilleux des affaires".

Enquête rondement menée dans les circuits très opaques empruntés par les investisseurs mondiaux à la recherche de toujours plus de profits immédiats quitte à laisser sur la paille les êtres humains sans lesquels leur business ne pourrait se faire. Sanofi, Samsonite, Pages Jaunes, de bons exemples qui montrent ce que provoquent comme malheurs (pour les uns) et comme richesse (pour les autres) le grand casino planétaire où jouent sans vergogne les fonds de pension et les spéculateurs en costume d'investisseurs. 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2104 par les entreprises du CAC 40 et 5 millions de chômeurs au bas mot.
Un gouvernement socialiste qui offre aux entreprise du CAC 40 un crédit d’impôt de 20 milliards d’euros via le CICE et 40 milliards d'euros via le pacte de responsabilité (même à celles qui n'en ont pas besoin)!
Et tout ça pour leur faciliter l'embauche! On croit rêver alors que leur seul souci est "d'optimiser" leurs bénéfices par le dégraissage et la vente de certaines de leurs filiales. À ce propos, restez attentif à ce qui est dit des LBO (rachat d'entreprise par endettement) dans l'émission. Quand vous aurez compris la manip, peut-être, alors, vous interrogerez-vous sur la disposition de la toute nouvelle loi Macron qui exonère de toute participation financière un groupe industriel dont une de ses filiales est en incapacité de financer un plan social...

Trêve de bavardage, regardez cette émission si vous ne l'avez pas encore vue (lien ci-dessous).

Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois

2015-03-04_15h47_45

France 2 s'engagerait-elle dans l'éducation populaire?
Juste après "Cash Investigation", place à "Infrarouge" qui démontre comment la famille de Wendel, notamment le baron Ernest-Antoine Seillière, a modifié le groupe industriel en un empire financier. Nous retrouvons là aussi un éclairage sur ce que sont ces fameux LBO qui font le bonheur des anciens maîtres de forges. (lien ci-dessous)

La dynastie Wendel

Que dire?
Le monde est entre les mains de la finance et de ceux qui en disposent. Ceux-ci n'ont aucune humanité dans la conduite de leurs affaires et sont prêts à sacrifier sur l'autel de la misère les "pue la sueur" que nous sommes, sans aucun état d'âme, si leurs intérêts le commandent.

Alors, les salamalecs de nos politicards fantoches... Les ronds de jambe de nos syndicalistes girouettes... Poudre aux yeux, effets de manches et discours creux.
Rien ne sera possible tant que ces engeances tiendront le pouvoir. D'où, en premier lieu, le nécessaire et salutaire coup de balai qui ne pourra se concrétiser que lorsque le peuple l'aura décidé. Nos camarades grecs nous montrent l'exemple Et ils ont fort à faire pour lutter contre des institutions internationales qui ne voient pas d'un bon oeil leur arrivée dan le concert des "entre soi"; qui doivent monter, seuls, au créneau de l'Europe; et qui doivent, par dessus le marché, se justifier auprès des gaucho-sceptiques bien au chaud dans le confort de leurs certitudes.

Ne comptez pas sur moi pour défiler une nème fois dans la rue ce 9 avril.
J'ai plus envie de faire rigoler les maîtres du monde.