à Woundned Knee.

11

Après l'assassinat de Sitting Bull le 15 décembre 1890 eut lieu le 29 décembre de cette même année le massacre de Wounded Knee. La cavalerie américaine a ouvert le feu sur les Lakotas déplacés dans le camp de Woundned Knee, massacrant hommes désarmés, femmes et enfants. 300 "Êtres Humains" furent jetés dans une fosse commune.

Cet épisode sanglant mit un terme aux "guerres indiennes" en cours depuis 1778 et durant lesquelles plus de 400 traités furent signés avec les peuples "Peaux-Rouges". Aucun ne fut respecté par les différents gouvernements américains.

Dans une actualité toute chaude, le gouvernement actuel des États Unis a belle mine de ne pas opposer son veto à la dernière résolution de l'ONU réclamant l'arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens... Les différents gouvernements israéliens n'ont jamais, pour leur part, respecté les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité... tout comme leurs fidèles alliés étasuniens n'ont jamais respecté les traités signés avec les tribus Peaux-Rouges...

Amis Indians Natives, le grand Manitoo vous a donné la force d'envoyer paître les compagnies pétrolières qui voulaient faire passer leur "Black Snake" au milieu de vos terres sacrées. Pourtant, au regard de votre histoire, je mettrais sérieusement en doute la décision du 3 décembre 2016. Le corps administratif en charge de délivrer le permis de creuser à Standing Rock revient sur son jugement du printemps dernier... et, suivant la tradition des Visages Pâles, pourrait revenir sur sa volte face un de ces jours prochains...
Et l'esprit malade de Face de Crotale Donald Trump n'est pas à même de nous rassurer. Lui aussi est prêt à signer n'importe quoi pour, en définitive, faire comme il l'entend.

1778-2016... les maîtres du monde ne changent pas de stratégie pour éradiquer les empêcheurs de posséder en rond...

En cette journée particulière du 29 décembre mon coeur rejoint le plus naturellement les coeurs brisés à Wondned Knee.

Big Foot

Chef Big Foot, mort dans la neige pendant le massacre du 29 décembre 1890.