Quel plus grand paradoxe que celui de semer la mort pour pouvoir vivre?

Nos spécialistes de l'économie, nos éditorialistes-caméléons, nos zélus qu'on a même pas élus,  débordent d'un enthousiasme "cocoricotesque" lorsque l'industrie de l'armement réussit "le contrat du siècle" (on y a droit à chaque fois) en fourgant, par exemple, 36 Rafales à l'Inde, des chars Leclerc et autres blindés à nos amis des Émirats, des bombes à fragmentation à qui n'en veut...
Nos syndicalistes saluent, unanimes, les promesses d'emploi pour les années à venir. Promesses d'emploi pérenne tant qu'il y aura des gens à tuer. Et au rythme de l'évolution de la population mondiale, il y a encore de beaux jours à inventer et à fabriquer des trucs qui tuent. Et puis, c'est pas le rôle d'un syndicat de se poser des questions existentielles! Surtout quand ça concerne des existences loin de chez nous.

b_1_q_0_p_0

Qu'en pensent les Syriens (et autres Maliens etc.) qui se prennent sur la gueule des bombes françaises, larguées par des avions français (pas que!)? Qui se font déchiqueter par des balles fabriquées chez nous? Pour fuir ces engins de mort ils se réfugient dans "le pays des Droits de l'Homme" où ils sont accueillis à bras ouverts... Euh...

Reprenons...

Jeannot travaille chez Dassault où il est très fier de bosser 39h payé 35... je mégare...
Jeannot travaille chez Dassault, à l'usine de Mérignac, où il est très fier de participer au montage d'avions "Rafale" hyper performants. Akim se prend quotidiennement sur la gueule des bombes fabriquées par la Société des Ateliers Mécanique de Pont-sur-Sambre (SAMP). Donc, Akim ne songe qu'à une chose, sauver sa peau en traversant la Méditerranée à la nage pour se réfugier à Mérignac où aucune bombe ne viendra le faire cauchemarder toute les saintes journées que Dieu (?) fait.

C'est bon, vous suivez?
Oui mais voilà qu'un comité anti-réfugiés lui fait comprendre qu'il n'est pas le bienvenu parce qu'il va piquer le boulot de Jeannot à l'usine d'assemblage de Mérignac... La boucle est bouclée!

Y'a de quoi devenir chèvre, pas vrai?

Anne, ma soeur Anne, entends-tu la France qui béguète, qui bêle, qui chevrote? Que nenni Sitting Bull... la France, dans sa grande majorité n'en a rien à secouer des métèques qui viennent occuper un espace où il fait bon respirer sans crainte... surtout l'espace de nos ancêtres les Gaulois...

Est-il envisageable de supprimer toute fabrication d'armes de destruction massive dans notre beau pays?
Ben non. Passque:
1) la défense du territoire
2) l'emploi de 40 000 personnes.
Bon, quand un paquet de bombes atomiques viendront vitrifier notre belle France (et que, réciproquement, on aura le temps d'aller vitrifier ces sales Russes, Chinois, Arabes, et + si affinités), elle aura belle mine notre industrie de l'armement!
Ouais mais "l'équilibre de la terreur", t'en fais quoi?

A tant jongler avec la bombe
Un jour faudra bien qu'elle tombe
C'est son but et c'est notre lot...
Il faudra bien que ce jour vienne
Adieu, Paris et adieu, Vienne
Adieu Rome et Monte-Carlo... (JR Caussimon, "Nous Deux")

Équilibre ou pas, c'est ce qui attend l'humanité 1 de ces 4.
Et, partant, on aura 40 000 morts de plus au chômage... ce qui aura au moins le mérite d'inverser la courbe!

Remarquez, la "course à l'armement" "la course à la vente d'armes" va bon train de par le monde. Le catalogue d'Eurosatory (salon de l'armement) annonce, cette année 2016, pas moins de 18 exposants rien que pour la Slovénie, un pays de 2 millions d'habitants !

Donc l'optimisme est de rigueur.